Équivalence

Un coup de Dés jamais n’abolira le Hasard Molinari | Mallarmé

CONTENU poésie et peinture
DATE 2003
ISBN 9782922892024
FORMAT 25.5 x 33 cm
PAGINATION 104
LANGUE Français
PRIX 64.95$
En librairie

Une relecture du poème de Stéphane Mallarmé, Un coup de Dés jamais n’abolira le Hasard, à travers douze tableaux du peintre Guido Molinari. Ce dernier repense Mallarmé comme le pionnier de l’abstraction, le sens et le rythme de ses poèmes étant liés à la mise en page du texte et à la typographie. Le livre propose donc une double lecture d’Un coup de Dés. Un magnifique ouvrage, contenant de très belles reproductions d’art. L’ensemble n’étant pas relié, les reproductions peuvent être retirées pour être encadrées. 

Le livre Équivalence est également vendu sous forme de coffret assorti du DVD Molinari, la dernière conversation de Jo Légaré, au prix de 75 $.

Auteurs

Stéphane Mallarmé, poète et écrivain symboliste français du XIXe siècle. Auteur d’une production poétique ambitieuse, son œuvre constitue une méditation inachevée sur le langage et sur l’art.

Guido Molinari, peintre montréalais, est considéré comme une figure de proue de l’art pictural au Québec et l’un des pionniers de l’art abstrait au Canada. Ses œuvres sont exposées dans le monde entier, notamment au Musée des beaux-arts du Canada, au Musée d’art contemporain de Montréal, au musée Guggenheim et au Musée d’art moderne de New York.

Extraits

Les "blancs", en effet, assument l’importance, frappent d’abord ; la versification en exigera comme silence alentour, ordinairement, au point qu’un morceau, lyrique ou de peu de pieds, occupe, au milieu, le tiers environ du feuillet : je ne transgresse cette mesure, seulement la disperse.

Stéphane Mallarmé 

L’intention de Mallarmé était d’écrire un poème et non de faire de la peinture, mais il résulte d’Un coup de Dés l’impression que nous sommes devant une œuvre à la fois poétique et picturale.

Guido Molinari  

 

Critiques

« Aux espaces blancs du texte de Mallarmé correspondent les plages monochromes du tableau linéaire. À chaque nouvelle page coïncident les changements de couleurs. L’emplacement des mots dans l’affluence de blancheur baignant le texte est synchrone avec des retraits de couleur dans le tableau. »

Bernard Lamarche, Le Devoir  

« En octobre 2003, Molinari lance à l’espace Alfred Dallaire (Montréal) une suite de toiles regroupées sous le titre Équivalence en hommage au poète Stéphane Mallarmé et à son célèbre Un coup de Dés jamais n’abolira le Hasard. Le poème de Mallarmé et les œuvres de Molinari ont été reproduits sous le titre Équivalence et publiés par les éditions du passage. »

Ghislain Clermont, Vie des Arts

  • F

Chacun de nos livres est pensé longuement, fruit d'une lente gestation.