Nunavik - Québec inconnu

CONTENU photographies et textes
DATE 2010
ISBN 9782922892437
FORMAT 28.5 x 28.5 cm
PAGINATION 184
LANGUE Français, Anglais, Inuktitut
PRIX 29.95$
En librairie

Un voyage en soi !

Voir

Aviateur et photographe, Mario Faubert nous présente ici son premier ouvrage : Nunavik – Québec inconnu, un album de photographies aériennes sur la région la plus septentrionale du Québec, le Nunavik. Il nous propose un point de vue insolite et nouveau sur le Nord : plages de sable blanc, mer d’un bleu turquoise pénétrant, troupeaux de caribous vus d’en haut, falaises à couper le souffle… Une série de paysages qu'on n'aurait pas imaginé voir au Québec. Nunavik - Québec inconnu, c'est la découverte d’un territoire, mais aussi la parole partagée de plusieurs Inuits et amoureux de la région qui nous racontent leur relation avec cette terre, la vie au quotidien dans la toundra.

Auteurs

Mario Faubert est pilote, photographe, aventurier et marin.Comme pilote de ligne, il passe plusieurs années aux commandes d'avions corporatifs. Vue d'en haut, la beauté des paysages l'incite à ajouter une corde à son arc : la photographie aérienne. Conquis par cette nouvelle expérience, il fonde Air Photo Max en 1992 et se consacre depuis à la photographie. Ses deux passions ainsi réunies lui permettent désormais de voyager aux quatre coins du monde. Il a fait partie du groupe de photographes aériens de La Terre vue du Ciel qui parcourent la planète à la quête des plus belles images vues du ciel.

Textes de Pita Aatami, Jean-François Arteau, Yann Arthus-Bertrand, Miroslav Chum, Jean Dupuis, Minnie Grey, Elisapie Isaac, Taqralik Partridge, Maggie Putulik, Chloé Sainte-Marie, Mary May Simon et Sheila Watt-Cloutier. 

Extraits

J’aime la tininniq [marée basse]. J’ai grandi à Kangirsuk et j’ai une relation spéciale avec la marée basse depuis que je suis toute petite. La tininniq m’a servi à la fois de terrain de jeu et de source de nourriture. [Q]uand j’ai été plus vieille, ma mère me demandait à l’automne d’aller nous ramasser de la nourriture. Elle me donnait un seau […] que je devais remplir de kanajuk (chaboisseaux), de kuannik (algue comestible), d’uviluq (moules) ou parfois même d’ammuumajuk (palourdes) si la marée était suffisamment basse. […] Il est facile de perdre la notion du temps lorsqu’on se trouve loin sur la grève à marée basse, mais dès que l’on remarque les signes de marée changeante, il est temps de regagner le rivage.

Minnie Grey  

Mères inuits

comme elles bougent ensemble

ces femmes, telles des danseuses

cambrées et ployées en arc

l’une vers l’autre ; levant les bras tournant

la tête, pour voir

les nouveau-nés

Taqralik Partridge  

Le Nunavik paraît immense et peut-être faut-il l’aborder par les airs pour nouer un premier lien entre ce lieu, ses habitants et soi. L’Arctique n’est pas ma terre mais celle d’un peuple et d’une culture, celle des Inuits. En revanche, on dit à tort « ma » planète quand on parle de la Terre. On ne possède pas la Terre ; au mieux, c’est nous qui lui appartenons. Et ce sentiment d’appartenance-là, de communauté avec ses 6,8 milliards d’habitants, dès lors que nous le ressentons très fort, nous devenons, je crois, plus humains et plus responsables. En cela, le livre de Mario Faubert est beau et utile.

Yann Arthus-Bertrand  

Critiques

« Ce que ce sompteux album a de particulier, c'est qu'il nous fait découvrir une région méconnue du Grand Nord québécois. La végétation est humble, le climat impossible ; pourtant Mario Faubert a su en saisir toute la magistrale beauté, les étendues photographiées ont quelque chose de mystique. Le livre donne aussi la parole a des gens qui font preuve de grand courage, de débrouillardise et d'une capacité d'adaptation hors du commun."

Manon Trépanier, La Librairie Francophone, France Inter

« Nunavik - Québec inconnu : on n'aurait pu trouver meilleur titre pour évoquer ce coin de pays encore énigmatique pour bien des Québécois. [...] Elisapie [Isaac] est vite tombéer sous le charme de ce projet de livre, une incursion dans l'été septentrional du pays inuit : "L'idée de voir le Nunavik du haut du ciel m'a inspirée. J'ai tout de suite pensé à un texte où le personnage contemple, grâce à la modrnité représentée par l'avion, un territoire habité depuis si longtemps... Je trouve qu'il y a quelque chose de magique dans cette métaphore." [...] Un album magnifique, à mettre entre toutes les mains. »

Vita

« Les photos ont été prises dans des zones très sauvages auxquelles on ne peut la plupart du temps pas accéder par voie terrestre. C’est absolument splendide. C’est accompagné de textes d’amoureux du Nord. Vraiment, je vous le recommande, c’est un voyage en soi. »

Tristan Malavoy, Voir.tv  

« Un ouvrage absolument magnifique qui nous fait découvrir la nature spectaculaire de notre Nord. »

Michel Désautels, Radio Première Chaîne  

« On tourne les pages avec un regard ébloui, plongé dans les méandres des rivières aux berges désertiques, ou s'accrochant au bleu ou au rouge flamboyant des rares maisons. »

Caroline Montpetit, Le Devoir  

« Un album à mi-chemin entre l’album naturaliste et le livre d’art. »

Marie-Claude Girard, La Presse  

  • F

Chacun de nos livres est pensé longuement, fruit d'une lente gestation.