Le livre des lecteurs

CONTENU photographies et textes
DATE 2011
ISBN 9782922892529
FORMAT 20.5 x 26.5 cm
PAGINATION 160
LANGUE Français, Anglais
PRIX 49.95$
En librairie

Un travail soigné. Une impression remarquable. Un très beau livre !

Jean-François Nadeau

George S. Zimbel nous offre avec Le livre des lecteurs un hommage aux lecteurs rencontrés sur sa route. Des années 50 à aujourd'hui, les lecteurs de Zimbel nous replongent dans cet instant de grâce, ce moment où le temps et l'espace disparaissent pour laisser place à un monde imaginaire et fascinant.

Que ce soit sur un trottoir de New York, dans les rayons d'une bibliothèque montréalaise ou à la table d'un café parisien, les photographies de George S. Zimbel s'inscrivent dans la lignée des oeuvres de Doisneau, Ronis et Cartier-Bresson. Des images qui témoignent de l'évolution du quotidien à travers les époques, mais aussi d'une pratique de photographie documentaire en voie de disparition.

Ce magnifique ouvrage, composé de 70 photographies en noir et blanc, présente une analyse étoffée de Vicki Goldberg (critique au New York Times) qui revient sur le parcours original de Zimbel et sa contribution à la photographie humaniste. L'écrivain Dany Laferrière relate, avec humour et tendresse, dix instantanés de la vie d'un lecteur. En tant que témoin privilégié de la pratique de son mari depuis plus de cinquante ans, Elaine Sernovitz Zimbel livre également une facette intime du photographe, de l'homme, du père et du lecteur.

Auteurs

Photographe montréalais d’origine américaine, George S. Zimbel est mondialement connu pour ses images de John F. Kennedy, Jackie Onassis et Marilyn Monroe sur un soupirail de ventilation. Une grande rétrospective de son œuvre a eu lieu à Valence, puis à Madrid, en l’an 2000. On retrouve ses photos dans différents musées à travers le monde (Museum of Modern Art de New York, Tokyo Metropolitan Museum of Photography, Musée des beaux-arts du Canada, Musée d’art contemporain de Montréal, etc.).

 

 

Critique éminente dans le domaine de la photographie, Vicki Goldberg a collaboré durant treize ans au New York Times. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont The Power of Photography: How Photographs Changed Our Lives (1991) et Margaret Bourke-White: A Biography (1986). Vicki Goldberg a reçu de nombreux prix pour ses écrits, notamment l’Infinity Award de l’International Center of Photography de New York, le Dudley Johnston Award de la Royal Society (Grande-Bretagne) et la coupe Long Chen (Chine).  

Dany Laferrière est né à Port-au-Prince en avril 1953. En 1985, il publie son premier roman Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (VLB), qui connaît un succès immédiat. Suivront, entre autres, L’Odeur du café (VLB, 1991), Le Cri des oiseaux fous (Lanctôt, 2000) et Tout bouge autour de moi (Mémoire d’encrier, 2011). Un de ses derniers titres, L’Énigme du retour (Boréal), a remporté le prix Médicis en 2009 et le Grand Prix littéraire international Metropolis Bleu en 2010. Parallèlement à sa carrière d’écrivain, Dany Laferrière est aussi journaliste, chroniqueur, scénariste et, avant tout, lecteur passionné et insatiable. 

Elaine Sernovitz Zimbel écrit des romans, ainsi que des ouvrages de littérature non romanesque et de journalisme d’investigation. Elle est l’auteure du mémoire littéraire Bullet to the Heart, One to the Brain - a Psychodrama Played on the Page.  

Extraits

Fin observateur de l’éphémère, Zimbel apporte à cette chose qui s’appelle la vie une réponse vive, immédiate et, lorsque pertinent, pleine d’esprit ou ironique. Il sait autant saisir des sujets d’actualité, des scènes nocturnes remarquables, que des effeuilleuses et danseuses nues paradant leurs atouts ; sans oublier l’humour, la mélancolie et les choses simples ou familières que le génie de son Leica, sa pellicule Tri X et ses yeux de lynx illuminent et rendent précieux. Il nous décrit le passage d’un monde amusant où, manifestement, nous ne risquons rien et nous rapporte les émotions et les faits divers du quotidien que nous aurions autrement abandonnés dans les plaines de l’oubli.

Vicki Goldberg  

J’ai découvert, il y a quelques années, en voyant quelques photos, que j’étais observé par un homme doux et courtois. Ce « je » englobe bien sûr tous les lecteurs que George Zimbel a si patiemment photographiés au fil des décennies. Il nous a observés en train de lire un peu partout dans le monde et dans toutes les situations. […] Le vrai lecteur est si absorbé par son livre qu’il perd toute conscience de lui-même. L’image parfaite d’un tel abandon, c’est l’intrépide petite Alice qui suit aveuglément le lapin dans son terrier afin d’échapper à l’ennui. La lecture nous sauve de ce monstre qui tue à petit feu. On n’a qu’à voir les visages apaisés, illuminés, étonnés, effrayés, ravis, attentifs ou perplexes de ces lecteurs qui ont attiré l’attention d’un photographe si sensible à la force du rêve. […]

Dany Laferrière  

S’il suffit de 1/100 de seconde pour prendre une photo, en faire la lecture demande du temps. C’est à ce moment que commence le vrai plaisir. La lecture d’une photographie se compare à un voyage. Vous y découvrez des choses qui font ressurgir toutes sortes de bons et de mauvais souvenirs. Votre vie vous sert de référence.

George S. Zimbel  

Critiques

« Au lit ou dans un bain de foule, à l'école ou sur le quai d'une gare, les lecteurs qu'a photographié George S. Zimbel ont tous sur le visage cet air doux de ceux qu'on prend en flagrant délit d'absence au monde. [...] Il faut "lire" ces images comme des poèmes, et savourer les textes qui les accompagnent, dont une réjouissante ode à la lecture signée Dany Laferrière. »

Marie-Claude Fortin, entre les lignes

« Un très beau livre ! Il faut souligner le travail remarquable des éditions du passage. Une couverture toilée. Un papier chaud, charmant. Une impression remarquable. C'est très soigné. Il y a une notion de pureté dans ces photographies ultraréalistes en noir et blanc. Le noir et blanc a d'ailleurs souvent été associé à la vérité et au savoir dans l'histoire. Il y a quelque chose de pur, associé à la durée, dans le travail de ce photographe moderne et humaniste. »

Jean-François Nadeau, Plus on est de fous, plus on lit!, Radio-Canada

« Ce pourrait être vous, ce pourrait être moi. Ce sont des lecteurs, des lectrices. Photographiés partout dans le monde, au cours des 60 dernières années, dans toutes les sortes de positions, dans les lieux parfois les plus inusités. Sans que jamais le photographe George S. Zimbel [...] intervienne pour modifier un tant soit peu la réalité. »

Danielle Laurin, Elle Québec

« Marilyn Monroe, les Kennedy, Nixon, Harry Truman, Pierre Elliot Trudeau... Ils les a tous immortalisés avec son appareil photo. Or dans Le livre des lecteurs, il détourne son objectif des grandes célébrités de ce monde, pour nous offrir des moments de lecture resplendissants de simplicité. »

Le Libraire

  • F

RENCONTRES ENTRE LES ARTS ET LES  SCIENCES,  LES LETTRES ET L'HISTOIRE, LE CONNU ET  L'INÉDIT,  L'ANECDOTIQUE ET L'ESSENTIEL.