Alfred et moi

CONTENU Récit, entretiens et témoignages
DATE 2013
ISBN 9782922892826
FORMAT 16,5 x 23
PAGINATION 128
LANGUE Français
PRIX 27.95$
En librairie

Alfred et moi est une histoire protéiforme, personnelle et familiale étroitement liée à celle de l’entreprise funéraire Alfred Dallaire Memoria, fondée en 1933 par Alfred Dallaire. À travers son récit et un entretien avec l’auteure Hélène de Billy, Jo Dallaire-Légaré - présidente de l’entreprise, mais aussi écrivaine et réalisatrice - nous offre des réflexions intimes sur la vie de famille, les souvenirs de l’enfance, le rapport à la mort, au deuil mais aussi un discours engagé sur la croissance d’une entreprise québécoise, la place des femmes en affaires, et les enjeux qui attendent les PME d’aujourd’hui. Articulant récit et entretiens, témoignages et images, Alfred et moi nous permet d'en apprendre d'avantage sur l’univers de cette entreprise familiale et les particularités du milieu funéraire.

Auteurs

Présidente d’Alfred Dallaire MEMORIA, Jo Dallaire-Légaré travaille dans l’entreprise familiale depuis le début des années 1980. Elle a réalisé trois documentaires, Que nous sommes belles (2011), Moli qui ? Molinari l’énigme (2006), La dernière conversation (2005), publié deux récits, Sans titre (2007), Un gâteau aux smarties (2003), et dirigé un collectif sur le deuil, Jamais de la vie (2001). 

Journaliste, scénariste et écrivaine, Hélène de Billy a publié, entre autres, Proust à Sainte-Foy (2013), Je me souviens d’avoir cherché oxymoron dans le dictionnaire (2007) et Riopelle (1996). Elle a aussi réalisé, avec le photographe Gilbert Duclos, Sacrée montagne. Flâneries interactives autour du Mont-Royal, un documentaire web produit par l’Office national du film du Canada.

Notaire de formation, Michèle Baillargeon a exercé en pratique privée pendant plus de 15 ans avant de rejoindre l’équipe en droit immobilier du cabinet Stikeman Elliott à Montréal en 1998. Depuis novembre 2011, elle est vice-présidente aux affaires juridiques chez Alfred Dallaire MEMORIA.

Extraits

Je gère une entreprise dont la particularité est de vendre des cercueils et des services funéraires. Je suis censée aimer ça. Et cacher mes doutes. Être certaine du sens de ma vie. Oui, je la gagne en vendant l’invendable. Moi, comme vous, j’ai dû me faire à cette idée. Nous sommes mortels, tous autant que nous sommes. Il faut s’y faire, oui, mais sans renoncer à la vérité de ce que l’on ressent.

Jo Dallaire-Légaré 

Critiques

« On s’attend à un livre qui parle de la mort, de long en large, alors que c’est tout le contraire. Ce livre-là parle de la vie, de cette merveilleuse famille à laquelle on s’attache au fil des anecdotes et des confidences, une famille québécoise typique qui a quitté ses terres pour s’urbaniser et mériter sa pointe de la tarte. »

Mélanie Galipeau, Boucle magazine

 

« On découvre le fabuleux destin d’une famille ouvrière et canadienne-française qui, à force de travail et de persévérance, va se bâtir un riche patrimoine familial. Or, ce qui frappe à la lecture, c’est la place que vont prendre les femmes au fil du temps. […] Alfred et moi offre une belle leçon de solidarité féminine, qui ne se fait pas aux dépens des hommes. Au contraire. »

Luc Boulanger, La Presse 

  • F

Notre devenir : demeurer inclassable.