La Grande Baie

Portrait d'une bibliothèque

CONTENU Texte illustré
DATE 2018
ISBN 9782924397459
FORMAT 12.5 x 17.5 cm
PAGINATION 80
LANGUE Français
PRIX 19.95$
En librairie

des portraits saisissants, tant de la grande bibliothèque que de ses usagers.

Medium large

Dixième titre de la collection Autour de l'art, La Grande Baie. Portrait d'une bibliothèque est un hommage à la Grande Bibliothèque, microcosme au cœur de la ville de Montréal. Véritable déclaration d’amour à l’un des lieux vivants de la métropole, La Grande Baie nous offre une collection d’instants d’humanité d’une grande finesse.

De septembre 2015 à juin 2016, dans le cadre d’une résidence d’écrivain à la Grande Bibliothèque, l’écrivain et comédien Gilbert Turp, accompagné par l’artiste multidisciplinaire Caroline Boileau, a recueilli tous les mardis les témoignages des usagers et des employés de la bibliothèque. Rédigé à la manière d’un journal intime, mais se mettant au service de la parole de l’autre, ce livre dévoile une belle et juste réflexion sur la vie d’une bibliothèque, les gens qui la fréquentent, ceux qui y travaillent, et surtout sa place essentielle dans la cité. Récits poignants, anecdotes cocasses et tendresse pour l’humain sont au rendez-vous. Superbement illustré d’aquarelles en couleur, La Grande Baie est le fruit d’une expérience hors du commun faite de rencontres et d’instantanés.

Auteurs

Gilbert Turp est comédien, écrivain et professeur de dramaturgie au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Diplômé de l’École nationale de théâtre en 1978, il a joué dans près d’une centaine de productions au théâtre, à la télévision et au cinéma. Auteur de plusieurs pièces de théâtre, il collabore régulièrement à la revue JEU, et a également publié des essais et des romans, dont La culture en soi (Leméac, 2006), Ne t’arrête pas (Leméac, 2010) ou encore La caverne (Québec Amérique, 2016).

Titulaire d’une maîtrise de l’Université Concordia, Caroline Boileau est une artiste multidisciplinaire qui travaille l’installation, le dessin, la vidéo et la performance. Dans sa pratique du dessin, la figure du corps, omniprésente, se métamorphose dans des formes qui s’approprient le règne végétal ou animal. Elle a effectué plusieurs résidences au Canada et en Europe, et ses œuvres ont été présentées lors d’expositions un peu partout en Amérique du nord, en Europe ainsi qu’au Brésil.

Extraits

La Grande Bibliothèque m’apparaît dans une humeur brumeuse. Une lumière tamisée traverse ses vitrages et diffuse une langueur qui invite à croire qu’on a ici tout le temps du monde. Je m’apprête à entrer dans un écrin. [...] Étant écrivain en résidence, nommer le lieu qui m’accueille cette année est une façon de me sentir chez moi. Déjà la vie fourmille. J’entends des échos, je perçois des regards. Les gens entrent ici comme des découvreurs, avec mille espérances.

Critiques

« Ce livre magnifiquement illustré  […] nous livre des portraits saisissants, tant de la Grande Bibliothèque que de ses usagers. »

Medium large

« Quel plaisir de lire et de scruter les illustrations de ce dixième ouvrage de la collection Autour de l’art ! L’auteur a profité d’une résidence à la Grande Bibliothèque pour découvrir et explorer les richesses culturelles qu’elle recèle et dont, parfois, on ne se doute pas. L’architecture du lieu, du bois qui rappelle Les chambres de bois d’Anne Hébert aux vitraux laissant couler la lumière dans les zones parfois sombres, invite sans gêne lectrices et lecteurs. Ceux-ci que l’auteur interroge du regard, mais aussi de vive voix, n’hésitent pas à confier ce qui les y amène et ce qu’ils y trouvent, parfois bien au-delà de leur quête initiale. »

Jean-François Crépeau, Le Canada français

« Il y a une bonne quinzaine de livres à côté de mon lit. Actuellement, j’en ai trois sur le feu. Le soir, je me promène de l’un à l’autre, j’aime bien lire 20 pages de chaque livre avant de me coucher. Il y a […] La Grande Baie de Gilbert Turp. Il s’agit d’un portrait de la Grande Bibliothèque aux éditions du passage, une maison qui publie toujours de très belles choses. Je fréquente la Grande Bibliothèque à l’occasion et comme j’aime les livres, je me devais de le lire. Et puis, je n’avais jamais regardé la bibliothèque sous cet angle-là. »

Chrystine Brouillet, La Presse + 

« On y lit une réflexion sur la vie d’une bibliothèque, sur les gens, mais aussi certains récits poignants. »

Gravel le matin

  • Instagram
  • Facebook

Notre rôle :

créer,

explorer,

découvrir.