Comme si le vide avait un lieu

CONTENU poésie
DATE 2006
ISBN 9782922892220
FORMAT 12.5 x 19.5 cm
PAGINATION 68
LANGUE Français
PRIX 17.95$
En librairie

Témoignant d'une démarche éditoriale hors de l'ordinaire, ces petits objets donnent à lire autant qu'à toucher.

Thierry Bissonnette

Comme si le vide avait un lieu propose un dialogue entre poésie et photographie : devant des photographies, une femme s’interroge sur le regard qui construit le réel et le met en scène. S’ouvre alors une réflexion sur les frontières de son regard à elle et sur celles de tout paysage, mais surtout sur les frontières du regard de l’Autre. Ici, un Autre qui ne la voit pas. Dans ce recueil, comme dans ses autres livres de poésie, Carole Forget poursuit une réflexion sur le lieu et l’espace. Les textes de Carole Forget sont accompagnés de trois photographies de Melvin Charney.

Auteurs

Carole Forget a complété une maîtrise en études littéraires à l’UQAM. À cette occasion, elle a rédigé un mémoire sur les rapports entre la poésie et la photographie. Elle a publié L’Autre versant aux Éditions du Vertige en 1992 et Elle habite une metropolis, aux Éditions David en 2002. Elle participe également à des projets avec des artistes en arts plastiques. 

Extraits

le visible annonce le doute l’épaissit

je suis une passante qui cherche son poids dans la pierre  

  • F

Notre rôle :

créer,

explorer,

découvrir.