Anthologie du présent

CONTENU poésie
DATE 2012
ISBN 9782922892581
FORMAT 14.5 x 23 cm
PAGINATION 240
LANGUE Français
PRIX 29.95$
En librairie

Une poète qui a du métier, une jaquette nue, une maison d'édition qui sait y faire.

Josée Blanchette

Attentive à chaque mouvement du présent, Louise Warren fait résonner dans Anthologie du présent les multiples facettes d'un objet, d'un paysage ou d'un geste. Au fil de la lecture, morceaux du monde, images et sensations, s'assemblent pour composer une traversée de l'instant.

Le livre se clôt sur un entretien de Louise Warren avec André Lamarre. Tous deux y livrent leurs réflexions sur le rôle du premier lecteur, et plus largement, sur le processus de création littéraire, tant au niveau du fond que de la forme.

Ce livre est également disponible en format numérique ici.

Auteurs

Poète et essayiste, Louise Warren a publié plus de 25 titres au Québec et en France. Elle est également l'auteure de plusieurs livres d'artistes. Elle participe régulièrement à des événements internationaux et sa poésie a été traduite en anglais et en espagnol. Elle a reçu différentes récompenses pour son oeuvre dont le prix de la création artistique en région du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2006 et le prix Littérature des Grands Prix Desjardins de la Culture de Lanaudière en 2009. En mai 2010, Louise Warren a été invitée d'honneur du Marché de la poésie de Montréal. 

Extraits

Parfois le présent contient trop de présence, trop de présent. On sent que la lumière entre dans les doigts, que les maisons rétrécissent. Il faut alors orienter le temps, tracer un sentier, creuser un fossé, suivre une fourmi, marcher seule.

 

Critiques

« On lit ce recueil comme on visite Venise. [...] Il faut accepter de se perdre d'une partie à l'autre et de marcher (lire) lentement - très lentement. Warren devient archéologue et cartographe de l'imaginaire, capteuse et découvreuse, philosophe du réel. [...] Ce recueil se lit avec un réel plaisir dans la lenteur de la pensée et de l'émotion. »

Anne Peyrouse, Entre les lignes

« Le titre est déjà un petit joyau. Anthologie du présent. Exquise contradiction qui implique une relecture de ce qui est en train de se produire. [...] [S]i les poèmes nous placent le plus souvent dans un état d’extrême attention devant la nature, sa faune secrète et ses rythmes lents, parviendra quand même à nos oreilles, par exemple, le lointain écho des tours de Manhattan en train de s’écrouler. Un livre fascinant, véritable dédale de sens et de beauté. »

Tristan Malavoy-Racine, Voir

« On regarde le jour qui se répand dans des éclats d'éternité rassemblés dans le coeur de cette Anthologie du présent comme on creuserait un océan à la pelle sans s'épuiser. Toute la réalité disponible retrouve la virtuosité des liaisons. Les poèmes s'engendrent dans des appels formels multiples, tous travaillés avec la minutie du calme [...]. L'écriture se condense, s'arrime de tout son corps à la gravité de la matière, réifiant notre appréhension du monde et de ses contraintes, chassant les demandes d'appartenances à nos passions mortes, à nos exploits défaits, à nos sourires emportés dans la mémoire de ceux qui nous ont quittés. [...] »

Jean-François Leblanc, Québec français

« Celle qui juxtapose avec brio la grandeur de la nature à la réalité des sentiments offre ici une poésie très près du réel, du tangible, qui prend sa force dans l'évocation des chimères de l'esprit. "L'écriture aussi perce l'espace", écrit la grande poète. »

Le Libraire

« Louise Warren offre à son lecteur les nombreux textes, simples et subtils à la fois, auxquels son regard attentif à l’instant, a donné lieu. Cette attention à l’objet, à la sensation ou à la scène où se joue un présent névralgique, nourrit une poésie de l’intime qui approfondit nos perceptions. La diversité des formes, des points de vue, des souffles, trouve son uniformité dans le rythme lent qui lie le propos à la musique du recueil et en rend la lecture aisée. Une poésie généreuse et enrichissante. »

Hélène Lépine, Encrage, CKRL

 

 « Elle fouille l'intensité du présent depuis 30 ans et en ressort avec des filons de vie, des fragments de vérité. Avec Anthologie du présent, la poète et essayiste Louise Warren nous offre probablement son livre le plus achevé. [...] Cette fausse anthologie, donc, comprend plus d'une centaine de textes aux formes et longueurs variées, en plus d'une conversation fascinante avec l'accompagnateur privilégié de la poète depuis ses tout premiers débuts, son premier lecteur. Une conclusion originale à ce livre de tous les présents. [...] La poète n'a pas le nez collé sur le futur et les souvenirs ne l'intéressent que dans la mesure où ils viennent surprendre son présent. Elle crée en nommant les sensations. [...] Tout est finesse et subtilité dans cette publication. Reconnue pour ses livres d'art, la maison des éditions du passage a véritablement recréé ici l'art du livre de poésie, laissant les silences, les respirations et le rythme s'imposer, par respect de la parole de l'une de nos grandes poètes. »

Mario Cloutier, La Presse

« Entamé. Anthologie du présent de Louise Warren (les éditions du passage). Une poète qui a du métier, une jaquette nue, une maison d'édition qui sait y faire. Et les mots s'enchaînent comme une danse. D'ailleurs, dans le chapitre intitulé “Sauts”, elle parle de danse : “Le danseur crée par la hauteur de ses sauts le vide qui le sépare du sol.” Tout est dit. Lecture d'insomnies. »

Josée Blanchette, Le Devoir

« [...] Nous sommes ici, encore, au cœur des objets, des instants, dehors et dedans. La feuille est une peau qui épouse idéalement les secondes, le grain des choses, de la lumière. En apparence, peu affleure des drames du monde, comme si l’auteure voulait s’en détacher, non par indifférence, mais par besoin de ressentir, en elle et autour d’elle, le rayonnement de la bonté, de la beauté. Elle scelle, sur le blanc de la page, une cristallisation de l’essence même d’un vécu. [...] Toute Louise Warren est sans doute dans ces lignes qui disent l’ici et l’ailleurs, l’intérieur et l’extérieur. Son œil écoute dans la concentration familière aux méditatifs, aux contemplatifs. »

Béatrice Liber, Sources 

  • F

Notre devenir : demeurer inclassable.