Voir venir la patience

CONTENU poésie
DATE 2014
ISBN 9782922892956
FORMAT 14,5 x 23 cm
PAGINATION 134
LANGUE Français
PRIX 24.95$
En librairie

Louise Warren se retrouve et nous éblouit encore une fois.

La Presse

Voir venir la patience est le deuxième livre de poésie de Louise Warren publié aux éditions du passage. Tournée vers l’horizon ou à l’écoute de la nuit, l’auteure laisse venir les formes, les objets, les êtres, les paysages comme autant d’apparitions, de présences. De l’intensité du vers au long poème, le recueil Voir venir la patience propose une expérience du temps dans des rythmes neufs et une avancée dans l’espace, qui s’ouvre dans la dernière partie au titre éponyme.

Ce livre est disponible en format numérique ici.

 

Auteurs

Poète et essayiste, Louise Warren a publié plus de 25 titres au Québec et en France. Elle est également l'auteure de plusieurs livres d'artistes. Elle participe régulièrement à des événements internationaux et sa poésie a été traduite en anglais et en espagnol. Elle a reçu différentes récompenses pour son oeuvre dont le prix de la création artistique en région du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2006 et le prix Littérature des Grands Prix Desjardins de la Culture de Lanaudière en 2009. En mai 2010, Louise Warren a été invitée d'honneur du Marché de la poésie de Montréal. 

Extraits

j’appelle

une présence sans visage

j’appelle doucement

sans supplier

immobile

les yeux ouverts

Critiques

« Par sa perfection et sa retenue, Louise Warren touchera celui ou celle qui veut bien retrouver pour un instant la part mystérieuse, indéchiffrable de son existence. [...] Tout coule, tout passe et retient son attention, aussi bien les fantômes que la forêt, aussi bien les corps tangibles que les frôlements des "horlas" qui l'accompagnent. Voir venir la patience est une très belle réussite. »

Rachel Leclerc, « La reconnaissance de Louise Warren », Lettres québécoises

« [...] c'est tellement extraordinairement écrit qu'on rompt complètement avec le rythme trépidant de la vie urbaine pour retrouver justement la respiration, le temps de vivre [...] »

France Boisvert, Radio Ville-Marie, Au pays des livres

« Louise Warren reprend le fil de son écriture exactement là où elle l'avait laissée avec son recueil précédent, Anthologie du présent. Chaque mot évocateur est pesé, soupesé, mais sans lourdeur. C'est même dans la simplicité complète et profonde que la poète atteint cet équilibre presque parfait avec Voir venir la patience. Il s'agit d'un dialogue avec la nature environnante, celle qui chatouille la sensibilité de l'artiste dans ce qu'elle a de plus intime. Les images sont claires, les émotions douces ou fortes, selon le moment du jour ou de l'année. Malgré les inquiétudes, malgré les nœuds et les tremblements, dans la patience de la nuit et la sagesse assumée, Louise Warren se retrouve et nous éblouit encore une fois. »

Mario Cloutier, La Presse

«[C]hez Louise Warren […] le vers ouvre la route et le regard, à moins que ce ne soit l’inverse, mais le résultat est le même. Dans l’anfractuosité sommeille un vertige qu’une langue pure et nette dessine au scalpel du mot. Encore faut-il vouloir et pouvoir le regarder en face, ce vertige, le délivrer du piège de mourir. Alors, la solitude ouvre une noix. Avec elle, tout le mystère d’une forme, d’un ton, d’un parfum, d’une chair et de son enveloppe. Exhalaisons exaltantes ! Noix de la pensée où s’enroulent nos fausses évidences. […] Dès le seuil, la poète a lancé sa ligne dans le lac fardé du jour. Elle en tire les linges poétiques de l’instant et nous rend témoins de la mutation qui s’opère en elle et sur le monde. Oui, le poème est révélation et pacification du réel exacerbé, grâce auquel voir venir la patience est un baume sur l’oubli que le langage [me] renverse dans un mouvement aussi léger qu’une lente lumière espérée.»  

Béatrice Libert, Association Royale des Écrivains et Artistes de Wallonie

« Avec ce nouveau livre de poésie, Louise Warren poursuit son incursion dans l'univers de la multiplicité des formes du vers, une pratique que la poète a commencé à travailler avec les livres d'artiste. […] Autant la poésie répond à un besoin d'équilibre au niveau mental, autant les différentes formes de vers tendent vers une harmonie au niveau visuel et graphique. »

Elise Brouillette, L'Action

 

  • F

Chacun de nos livres est pensé longuement, fruit d'une lente gestation.