La part sans poids de nous-mêmes

CONTENU essai, photographies
DATE 2003
ISBN 9782922892077
FORMAT 23 x 28 cm
PAGINATION 84
LANGUE Français
PRIX 44.95$
En librairie

Le hasard a sa part dans ce livre. Hasard d’une rencontre avec Muriel Englehart, sculpteure d’anges, sous les toits de l’église Saint-Sulpice à Paris. Hasard d’une naissance, celle de Raphaël, petit-fils de Suzanne Jacob ; l’auteure, y voyant une correspondance, accepte d’emblée ce projet d’écrire sur les anges. Puis il y a Dominique Malaterre, photographe qui a toujours entretenu un lien particulier avec le sacré. Enfin, cette phrase de Dostoïevski, que Muriel Englehart ne cite pas par hasard : « La beauté sauvera le monde ».

L’ouvrage a reçu le prix « Complete book photography » 2004 d’Applied arts magazine photography & illustration, pour la qualité de ses illustrations.

Le livre La part sans poids de nous-mêmes est également vendu sous forme de coffret, assorti d’un CD de musique sacrée Æterna de la soprano Natalie Choquette (au prix de 54,95 $).

 

Auteurs

Romancière et poète québécoise, Suzanne Jacob a notamment publié Laura Laur (1983, Prix du Gouverneur général et prix Québec-Paris 1984), L’obéissance (1991), La bulle d’encre (1997), Rouge, mère et fils (2001). Son dernier roman, Wells, paru en 2003 aux éditions Boréal.  

Muriel Englehart, sculpteure et maître verrière, était Américaine et a vécu à Paris de 1954 à sa mort en 2009. Ses œuvres à caractère sacré se retrouvent dans les églises et chapelles de plusieurs pays, en Europe comme en Amérique. Ses sculptures contemporaines sont exposées à Paris, à la galerie Pixi.  

D’origine française, Dominique Malaterre est photographe. Après des études en histoire de l’art, elle ouvre son propre studio, Tilt, à Montréal. Depuis, elle a remporté plus de 200 prix internationaux, dont celui, à deux reprises, de Photographe de l’année au Québec.  Avant Toqué ! Les artisans d'une gastronomie québécoise, Dominique Malaterre a réalisé plusieurs projets en partenariat avec les éditions du passage dont La part sans poids de nous-mêmes (2003) et J’partirai, 100 poèmes sur la mort (2009).

 

Extraits

Vous tomberez en arrêt sur le trottoir de la rue de l'Esplanade devant un arbre en fleurs. Et vous remarquerez alors l'essaim des anges bourdonnant, en train de le féconder.  Alors, vous passerez une fois de plus votre chemin, sans prendre conscience du sourire qui flottera sur vos lèvres, qui se transmettra à d'autres lèvres, comme une bribe de chanson qui se transmet d'un passant à l'autre au cours de la journée.

Suzanne Jacob

Critiques

« Livre sur l’art, mais d’abord et avant tout livre né du mystère que laissent les anges dans leur sillage, La part sans poids de nous-mêmes s’avère une passionnante incursion dans les replis de l’indicible et témoigne d’une patiente avancée vers la beauté du monde. Projet inusité que ce livre grand format, édité avec tout le soin que méritait le travail des trois artistes de renom. »

Catherine Morency, Le Devoir

  • F

Rencontres faites de hasards, d'incidences, de coïncidences, d'intérêts, de désirs, de passions.